Qu’est ce que le Concept Store ?

Les entreprises font preuve aujourd’hui d’imagination, de créativité pour accroitre leur pourcentage de vente et faire un chiffre d’affaires intéressant. Elles usent de plus en plus de diverses stratégies marketing. Le concept store est l’une de ces nombreuses stratégies. Il s’agit d’une méthode tendance et innovante qui a le vent en poupe ces dernières années. Que savoir sur les concepts stores et comment en créer ?

Le concept store : Qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le concept store ou magasin concept est un magasin fondé sur un concept précis. Il se distingue des boutiques classiques car, il se base sur une sélection de produits très recherchés. Il s’agit en général d’articles rares, insolites qui suscitent une demande accrue et l’intérêt  de la clientèle. Le choix des concepts est varié et peut porter sur :

  • Le prêt-à-porter ;
  • La décoration ;
  • Le mobilier ;
  • Les livres ;
  • Les bijoux.

Le concept store priorise beaucoup plus la qualité des produits proposés à la quantité. Le but n’est pas nécessairement de se focaliser sur un seul concept. Il n’est donc pas étonnant de voir une même boutique proposer plusieurs concepts. En plus d’être un lieu d’échange, les concepts stores sont aussi des lieux de convivialité où les clients peuvent procéder au partage de leur découverte. Bien aménagé, il n’est pas rare de voir un espace aménagé pour prendre un verre ou manger en bonne compagnie. Vous pouvez donc y passer des heures ou tout un après-midi pour le simple plaisir de flâner.

Quelle est l’origine du concept store ?

L’origine du magasin concept remonte aux années 50 précisément à Londres. Elle a commencé avec Marie Quant inventrice de la minijupe, qui a ouvert une boutique : Bazaar sur King’s Road. Elle y propose toute une variété de produits qui s’imposent comme un véritable mode de vie. On y trouvait des vêtements, de la vaisselle, de la décoration ou encore du maquillage.  Sa boutique a connu un grand succès à Londres qui devient la capitale de la culture pop et de la mode.

En France, on n’assiste à l’ouverture du premier concept store qu’en 1980. Il s’agissait d’une boutique avant-gardiste qui propose des vêtements de haute couture. Ils sont l’œuvre  d’une sélection de créateurs haut de gamme. Ce magasin concept a également connu un grand succès et dispose aujourd’hui de trois boutiques à Paris et d’une autre à Los Angeles.  A partir de ce moment, la notion de store concept s’est répandue et on assiste à la création de nombreuses boutiques assez variés qui attirent de nombreux touristes provenant des quatre coins du monde.

Le concept store : comment le créer ?

La réussite d’un projet de magasin concept se base sur la nécessité d’offrir une meilleure expérience client. Cela favorisera conséquemment le bouche à oreille. Le but est de réduire vos dépenses en communication et d’obtenir une croissance exponentielle des ventes. Ainsi, pour réussir la création d’une boutique concept store quelques conseils s’imposent. D’abord priorisez une implantation proche des lieux d’habitation de votre cible. Avant de vous lancer, vous devez étudier le comportement de votre cible. Votre étude doit se baser principalement sur leurs besoins  récurrents. Choisissez un local que vous pouvez personnaliser à votre goût.

Le rendu doit être cohérent, convivial et unique. Chaque détail compte pour déterminer votre cible à passer un achat. Ainsi vous devez miser sur les détails comme la tenue des vendeurs, la musique diffusée, le décor en général. Vous pouvez agrémenter et égayer votre boutique en prévoyant des interventions, des performances, des concerts. Les espaces de convivialité ne doivent pas également manquer. Optez pour un contact client personnalisé ou même quasi-individuel. Les idées de concepts stores ne manquent pas. Vous pouvez par exemple opter pour des concepts comme :

  • Boutique-grenier ;
  • Boutique de créateurs associés ;
  • Boutique-labyrinthe ;
  • Restaurant-enchères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *